19 octobre 2011

Le programme de marquage des requins à la Réunion est lancé

Finalement c'est hier, mardi, qu'a débuté le programme CHARC (habile jeu de mot - qui vaut pour Connaissance de l'HAbitat des Requins Côtiers... de la Réunion).

Financé par l'Etat et la Région, cette opération se déroulera sous l'égide de l'IRD (Institut de Recherche sur le Développement) et durera quatre mois, à raison de deux sorties en mer par semaine.

Dans un premier temps, une dizaine de balises acoustiques devraient être installées sur des requins tigres et bouledogues. Ces balises (ou tags) enverront leurs informations à trois petites stations d'écoute fixées sur des bouées.

Selon l'AFP, "cette campagne constitue la première phase d'une grande étude scientifique visant à établir une "corrélation entre la présence et le comportement des requins et les facteurs du milieu" dont les courants, la pollution, la turbidité de l'eau, a dit Marc Soria, scientifique de l'IRD et coordonnateur de l'opération.

Au total, 80 marquages seront effectués et deux caméras sous-marines installées pour les besoins de l'étude qui se déroulera sur 30 mois et comportera plusieurs volets (bibliographie, statistiques des attaques...)."

Les données ainsi récoltées devront permettre "d'établir une échelle de risque, comme pour les avalanches" a indiqué la préfecture, qui a néanmoins signifié à nouveau qu'elle ne s'interdira pas de "prélever" quelques individus si elle a le sentiment que ceux-ci "présentent un risque".


Concernant le déroulement et les modalités de l'opération CHARC, Science et Avenir a publié aujourd'hui une nouvelle interview de Bernard Séret, à lire sur leur site : www.sciencesetavenir.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire