19 juillet 2011

Un requin blanc de 3 mètres saute sur un bateau de recherche

Les membres de l'équipe d'Oceans Research, une organisation scientifique basée à Mossel Bay (Afrique du Sud), ont eu certainement la surprise de leur vie en voyant attérir sur leur bateau un grand requin blanc de 3 mètres.

Ce 18 juillet 2011, Dorien Schroder et son équipe de 6 personnes sont à bord du bateau de recherche le Cheetah depuis le matin. Ils conduisent à leur habitude leur étude sur la dynamique de population, appatant et récoltant les données sur 4 des requins blancs présents jusque là près de Seal Island.

Le calme était revenu depuis 5 minutes quand :
"J'ai entendu un splash, et j'ai vu du coté du bateau ce requin breacher, passant littéralement au dessus d'un des membres de l'équipe qui s'occupait du chumming à l'arrière" rapporte Schroder.


Le requin de 500kg avait atterri sur des bidons de stockage de carburant et d'appâts à l'arrière. Comme il n'était qu'a moitié sur le bateau, il aurait pu reprendre le chemin de la mer. Mais pris de panique, le requin s'est entièrement hissé à bord et s'est retrouvé coincé, détruisant de l'équipement et sectionnant les câbles de fuel en se débattant.

Une fois l'équipe placé en sécurité à l'avant du bateau, Schroder a immédiatement averti par radio Enrico Gennari et Ryan Johnson, ses confrères du centre. Ceux ci organisèrent une équipe de secours et arrivèrent 15 mns plus tard sur les lieux.

Pendant ce temps, Schroder avait pris soin du squale en arrosant continuellement ses branchies pour le ventiler. Une fois l'équipe de Gennari et Johnson en place, ils tentèrent au mieux d'aider le requin a regagner la mer dans de bonnes conditions. Attachant une corde à sa queue et l'autre extrémité au bateau de secours, le Lamnidae, ils espéraient ainsi remorquer le squale jusqu'à son élément. Mais l'opération échoua par deux fois. L'équipe du finalement se résigner à remorquer le Cheetah et son passager clandestin jusqu'au port de Mossel Bay.

Une fois au port, un tuyau d'eau a été immédiatement placé à l'intérieur de la bouche du requin pour le ventiler. Puis un délicat dispositif fut mis en place : grâce à une grue, le requin allait être soulevé par la queue (à l'aide d'un gros crochet et de la corde entourant la queue du requin) et déposé dans les eaux du port. Le système fonctionna. Dès qu'il a touché l'eau le requin a instantanément repris de la vigueur et Johnson et Gennari ont du couper rapidement les cordes. Et le squale s'éloigna vers l'embouchure du port.


Malheureusement, et visiblement incapable de s'orienter, le requin blanc s'échoua 30 mins plus tard sur un coin de plage à l'intérieur du port. L'équipe d'Oceans Research tenta à nouveau son possible, cette fois en accompagnant dans l'eau le squale pour le réorienter vers le large, mais à nouveau celui ci retournait vers le rivage.

L'équipe de scientifiques décide alors de remorquer le requin avec le Lamnidae en se servant des cordes attachées à la fois à la queue et derrière les nageoires pectorales, et en prenant soin de garder la tête du requin inclinée afin de ventiler ses branchies correctement.

Finalement à environ un kilomètre du port le requin retrouva ses esprits, les cordes furent coupées et le Carcharias, de nouveau opérationnel, regagna vigoureusement son territoire. 

→ lire toute l'histoire (en anglais) sur http://oceans-research-blog.blogspot.com
→ les photos de la NSRI (National Sea Rescue Institute)

Un grand requin blanc sautant sur un bateau, ce n'est pas une première.

D'anciens récits de marins ou d'expéditions ont déjà relaté ce fait, pas encore très bien compris des scientifiques. Est-ce un hasard? une erreur? ou sautent-ils pour éviter un congénère?... les hypothèses restent ouvertes. Mais il est arrivé quelquefois que de grands requins blancs, toujours très curieux et inquisiteurs, aient coulé de petites embarcations de cette manière.

Une histoire similaire est arrivé en février 2008, quand un requin blanc s'est retrouvé sur le pont d'un bateau de touristes en Afrique du Sud. On le voit sur cette video, le requin est coincé par un petit taquet mais réussi néanmoins à retourner à l'eau quelques secondes plus tard.

photos © oceans research

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire